Paracétamol : L’anti-douleur qui Atténue les émotions

Partager

Des émotions anesthésiées…

Le paracétamol étant l’un des médicaments les plus consommé, les chercheurs se penchent maintenant sur ses effets secondaires à court et à long terme, qui n’auraient pas encore  été identifiés. Une étude américaine réalisée en 2015 révèle qu’au delà de son action anti-douleur, le paracétamol aurait aussi une action sur nos émotions.

Le paracétamol est un analgésique qui agit sur la sérotonine (substance responsable de la douleur dans les neurones) en l’inhibant, ce qui permet de ressentir moins de douleur physique. Une expérience a été menée sur 80 étudiants de l’université de l’Ohio dont la moitié en avait absorbé 1 gramme, et l’autre moitié un placebo (substance neutre).

 

Paracétamol, anti-douleur, diminuer les émotions

 

Des scénarios positifs et négatifs ont été présentés aux deux groupes, puis les étudiants ont été invités à évaluer leurs ressentis sur une échelle de 1 à 5. Ceux qui avaient absorbé du paracétamol ont été moins touchés que les autres en indiquant des notes plus basses. Ce médicament rendrait donc moins réceptif aux joies comme aux peines des autres. Le chercheur à l’origine de cette étude en retient que le paracétamol joue un rôle anesthésiant sur les émotions en réduisant l’empathie et les douleurs psychiques.

Doliprane, le plus célèbre des médicaments au Paracétamol

ParacétamolDoliprane est un médicament antalgique (calme la douleur) et antipyrétique (abaisse la température du corps en cas de fièvre ou d’état fébrile). Ce médicament existe sous la forme de comprimés, effervescents, suppositoires et en solution buvable ; avec des dosages plus ou moins importants pour adapter la prise à l’âge ou à l’intensité des symptômes.

Les comprimés classique se conservent mieux que les effervescents, qui doivent être stockés à l’abri de la chaleur et de l’humidité. Les comprimés et les gélules peuvent provoquer des risques d’étouffement chez les jeunes enfants, pour les petits la solution suppositoire est plus adaptée.

Plus ou moins efficace en fonction des personnes, l’action du paracétamol dépend aussi de la capacité de chacun à résister à la douleur. Le paracétamol (ou acétaminophène) est la molécule la plus consommée en France. Ce médicament ne guérit pas, son rôle est de bloquer la transmission de la douleur en agissant sur les centres de la douleur situés dans le cerveau.

Fiche Médicament – Doliprane

Composition du Doliprane

  • Paracétamol
  • Povidone
  • Amidon prégélatinisé
  • Carboxyméthylamidon sodique
  • Stéréate de magnésium
  • Talc

Contre-indications

Ne pas utiliser ce médicament dans les cas suivants

  • Maladie grave du foie,
  • Inflammation ou saignement du rectum
  • En cas d’hépatite virale aiguë
  • Intolérance au gluten
  • Consommation de boissons alcoolisées
  • En association avec d’autres médicaments qui contiennent du paracétamol (surdosage)
  • Lors d’un traitement anticoagulant par voie orale, consultez votre médecin

Dans certains cas les doses doivent être réduites

  • Chez l’enfant de moins de 50 kg (il existe des doses spécifiques pour l’enfant)
  • En période de jeûne ou de malnutrition chronique
  • Une importante perte de poids récente
  • Pour les personnes de pus de 75 ans
  • En cas d’hépatite virale chronique
  • Pour les personnes atteintes de la maladie de Gilbert ou de mucoviscidose

Effets indésirables

  • Urticaire
  • Gonflement brusque du visage et du cou
  • Choc anaphylactique (malaise brutal avec baisse de la pression artérielle)

Paracétamol : Intoxication et surdosages

Intoxication paracétamol, Surdosage paracétamol

Symptômes d’une intoxication au Paracétamol

Bien que ce médicament soit disponible sans ordonnance, le paracétamol est une substance active dont la posologie doit être respectée pour éviter les surdosages qui pourrait provoquer de graves répercussions sur la santé. La prise ne doit pas dépasser 3 grammes/jour. Au delà de cette quantité cela peut entraîner une intoxication avec les symptômes suivants :

  • Pâleur, apparition de rougeurs et de boutons
  • Nausées, vomissements
  • Perte d’appétit
  • Douleurs abdominales

Les risques d’un surdosage au paracétamol

  • Peut être toxique pour le foie (insuffisance hépatique)
  • Provoquer une maladie du cerveau (encéphalopathie)
  • Une atteinte du pancréas (pancréatite)
  • Une maladie des reins (insuffisance rénale aiguë)
  • Une augmentation du taux d’amylase dans le sang (hyperamylasémie)
  • Un coma ou un décès

En cas de surdosage, appelez les urgences ou consultez immédiatement votre médecin.

A voir sur le même thème